Principes généraux

Les formations conduisant aux diplômes délivrés par le ministère des Sports s’inscrivent dans le cadre de la formation professionnelle. Ces formations sont basées sur le principe de l’alternance entre théorie et pratique. Elles favorisent ainsi l’insertion du stagiaire dans son futur univers professionnel.

Leurs durées sont variables (de quelques jours à une année). Elles s’organisent selon trois schémas :

  •  soit en contrôle continu des connaissances : après un test de sélection, le stagiaire suit la formation en continu,
  •  soit en modulaire : le stagiaire suit plusieurs unités de formation (dont l’ordre chronologique est imposé ou non) et se présente ensuite à un examen final,
  •  soit en formation préparant directement à l’examen.

    Elles sont accessibles pour la plupart aux jeunes âgés de dix huit ans. Selon les spécialités, des pré-requis sont souvent nécessaires. Par ailleurs l’entrée dans certaines formations peut se faire sur déclaration et preuve d’un niveau de qualification.

    Des aménagements de formation sont parfois possibles grâce à :

  •  des équivalences qui permettent, à condition d’être réglementairement prévues par le texte spécifique au diplôme, la validation de tout ou partie d’un diplôme.
  •  des dispenses qui évitent de satisfaire à certaines exigences liées à un diplôme. Elles doivent aussi être réglementairement prévues.
     
  •  des allégements qui permettent, après une procédure de positionnement du stagiaire, de le dispenser de tout ou partie de la formation mais ne le dispensent pas des épreuves d’évaluation.
  •  

    La Qualification

    La qualification et donc les diplômes qui en résultent, peuvent s'acquérir de plusieurs façons :
  •  soit par une formation évaluée en contrôle continu.
  •  soit après avoir suivi une formation modulaire et satisfait aux épreuves de l’examen final.
  •  soit par la réussite à un examen pour lequel le candidat s’inscrit directement, hors cursus de formation.
  •  soit par validation des acquis de l’expérience (VAE) : la demande de validation des acquis de l’expérience concerne l’ensemble des activités salariées, non salariées ou bénévoles exercées de façon continue ou non, pendant une durée équivalente à 2 400h sur un minimum de 36 mois cumulés et en rapport direct avec le diplôme ou titre à finalité professionnelle ou le certificat de qualification pour lequel la demande est déposée.
  • Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site